Commentaires

CICÉRON - Marcus Tullius Cicero



STATUT

CH : Date certaine et heure vraisemblable. Heure locale, solaire vraie.

SOURCES

Encyclopédies & Biographies.
- "Cicéron", de Pierre Grimal, éd. Fayard, Paris 1986.
- "Vies", de Plutarque.

NOTES HISTORIQUES

Homme d'État romain, avocat, écrivain et consul, né à Rome le a. d. III Nonas Ianuariis 648 AUC RR (3 janvier ~106 RR), mort à Formies le a. d. VII Idus Decembres 711 JE (7 décembre ~43 JE).

D'après les tables de correspondance de Gabriel, Cicéron naquit le III des Nones de Janvier ~106 AUC RR, ce qui correspond au 12 décembre ~107 JS. Il mourut le VII des Ides de Décembre ~43 JE, correspondant au 7 décembre ~43 JS.
* Heure de naissance inconnue, établie d'après des considérations astrologiques à 7h 58m locale vraie.

Cicéron naquit d’une famille provinciale d'origine plébéienne élevée au rang équestre. Il suivit à Rome de solides études de droit et de philosophie. Dès ~80, il se distingua par ses talents d'orateur et sa profonde connaissance du droit. Questeur de Sicile en ~75, il se rendit célèbre dans le procès contre Verrès, ancien gouverneur de l'île. Dans la suite, avocat des grandes causes, il multiplia les procès, développant son art oratoire de plaidoiries en discours. Devenu un sénateur riche et célèbre, il poursuivit entre-temps des études littéraires et approfondit la théorie politique. Soutient de la légalité et du Sénat, son influence suffisait à faire hésiter les ennemis de la République. Consul en ~63, il sut encore déjouer le complot de Catilina où César trempa. Mais, aveuglé par son orgueil, handicapé par son tempérament hésitant et pacifique, il hésita à mobiliser les forces de la République contre le triumvirat Pompée - Crassus - César (~60), jusqu'à subir l'exil en ~58 (sa maison du Palatin fut brûlée !). Dès son retour, le parti des Populares, et son agitateur Clodius, lui menèrent la vie dure. Cicéron, intimidé et anxieux, se fit avec raison plus discret tout en demeurant un observateur attentif de la vie politique romaine. La subversion césarienne éclatant finalement au grand jour en ~49, Cicéron se rangea aux côtés de son ami Pompée, soutien du Sénat. La défaite des Sénatoriaux (Pharsale, ~48) le mit dans une position délicate, mais il sut négocier son influence contre le pardon de César avant de se retirer dans sa province. Surpris par l'assassinat de César (~44), il finit par rallier le Sénat à ses vues et fit approuver une amnistie générale qui désarma les tensions. Croyant avoir rallié à sa cause Octave, qui le manipulait en fait, Cicéron affronta alors l'hostilité de Marc Antoine dans des discours virulents ("Les Philippiques") qui lui coûtèrent la vie. En effet, lors des proscriptions édictées par le second triumvirat (~43), Marc Antoine marchanda la vie de Cicéron à Octave, qui l'abandonna à son sort et Cicéron fut exécuté à Formies alors qu'il fuyait en exil, le 7 décembre ~43.

Cicéron domina son époque plus par son œuvre littéraire que par son action politique. Anxieux dans un monde politique révolutionnaire, il fut un politicien hésitant pourtant doté d'une grande pensée politique et philosophique qu'il eut le bonheur de coucher par écrit et qui lui assura la postérité.

NOTES ASTROLOGIQUES

Uranus en Sagittaire à l'Ascendant, encadré par Mars, conféra à Cicéron un esprit inventif, indépendant et politique, mais aussi une personnalité instable et versatile, à la fois audacieux, imprudent (Mars-Uranus en sagittaire) et hésitant (Lune-Jupiter en Balance). Avec le Soleil en Sagittaire ascendant, son maître Jupiter conjoint à la Lune en Balance en X, Cicéron fit de solides études de philosophie et de droit avant de devenir un avocat célèbre (Luminaires angulaires). Avec Vénus (la voix) conjointe au Soleil, il avait de grands talents d'orateurs qu'il consacra à des causes difficiles (Soleil-Vénus ascendants conjoints à Mars en XII). En politique, il hésitait, était indécis et versatil (Uranus ascendant, la Lune en Balance). Il avait des relations cachées et des activités secrètes qui lui apportèrent des ennemis puissants, des haines et de la violence en retour (Soleil-Mars-Vénus montant en XII). Ses écrits furent sources d'ennuis et lui valurent de graves hostilités (Mercure en exil en Sagittaire en XII maître de VII). Il fut un personnage important de la Guerre civile (Lune-Jupiter opposée à Pluton de la X à la IV), partisan de la légalité républicaine (Lune-Jupiter en Balance en X) contre la subversion brutale de Jules César (Pluton dignifié en Bélier en IV). Celle-ci triompha (Pluton dignifié), Cicéron fut victime des proscriptions et assassiné (Mars et Pluton maîtres de la IV en trigone de la XII à la IV) en raison de ses écrits hostiles aux Césariens (Philippiques, Mercure maître de VII en XII).